Système Economiseur Pantone , Moteur à eau               ( Essence, Diesel GPL, GNV, Huile végétale. )

Le principe du moteur a eau de Gillier Pantone est basé sur le vapocraquage de l'eau dans un réacteur qui n'est plus insérédans le conduit d'échappement. Le gaz ainsi fourni est injecté juste avant l'admission moteur ou du turbo. economie de 15 à 30 %



L'air ambiant (1) est aspiré dans le bulleur pour former de l'air humide (3) en passant dans l'eau (2). Cet aérosol est transformé par le réacteur (4) en un gaz de synthèse (5) qui est mélangé à l'air venant du filtre à air (6) par le diffuseur (7) en direction de l'admission du moteur (8) avant le turbo


La combustion est améliorée, la consommation baisse. La chaleur du pot issue des gaz d'échappement (9), dépollués, fournissent l'énergie nécessaire à la transformation.empêche le dépot de calamine dans le moteur

 

En fait, les réacteurs Pantone sont des vapocraqueurs !
Qu'est ce que le vapocraquage ?
Quant vous jetez de la vapeur d'eau sur du métal chauffé à partir de 250°c, cela

sépare l'hydrogène et l'oxygène qui forme l'eau !
L'oxygène va se combiner avec le fer pour donner de l'oxyde magnétique, et l'hydrogène 15 à 20 % environ, sera admis dans les cylindres et améliorera netement la combustion totale du carburant donc une diminution de consommation ( voir le tableau de résultats de quelques clients ) et un abattement important de la pollution environ 70 % !

pour info Temperature de combustion environ 700 °C

Temperature sortie de moteur environ 400 °C

Temperature liaison des cylindres environ 270 °C donc ok pour du Vapocraquage.

 

Sans perçage du pot d'échappement

Télécharger
Notice de montage Photos
Notice montage schéma.pdf
Document Adobe Acrobat 874.2 KB

Brevet déposé

Economiseur Pantone Moteur à eau

Kit moteur à eau moteur + vortex

Tout inox Garantie 10 Ans

Kit moteur à eau pour camion nous consulter

520,00 € 2

470,00 €

  • disponible
  • 1 à 3 jours1

Pas de perçage de pot d'échappement

Pour autres Modèles nous consulter





Notices montage

Pantone


Télécharger
Notice montage récupérateur huile
Suivre les photos
Montage recup huile.pdf
Document Adobe Acrobat 147.1 KB

Aimant

Télécharger
Défaut 2.jpg
Image JPG 93.6 KB

Système P.E.N. Gratuit

Télécharger
Défaut.jpg
Image JPG 107.6 KB
Télécharger
Notice Montage Vortex
Booster air admission
Montage Vortex.pdf
Document Adobe Acrobat 72.8 KB

Sonde chauffante anti-gel 

 

Elle permet de chauffer l’eau à une température idéale entre 25 et 45° C. Elle est conseillée pour l’utilisation dans les pays froids en hiver ( moins 10 °C )

Sonde intégrant:
  • protection intégrée
  • Régulation intégré
Se pose sur l'emplacement prévu du vaporiseur.
Prix sur demande .

 

Ce que dit la Presse

t 180 000 kilomètres au compteur. Bilan de l’opération après 3500 km parcourus entre plaine et montagne.

Info  Presse.

 

La Gazette 22/11/2017

De l’eau dans le gasoil: bluffant!

 

Jean-Jacques Terlin

 

Pour clore définitivement le dossier ouvert sur le dopage à l’eau, après la diffusion dans les pages de La Gazette de la région de deux volets d’informations liés à des témoignages, voici le dernier en date qui n’est autre que moi-même. Pour les nécessités de l’enquête, et afin d’éprouver le système, j’ai fait monter un équipement ecofute sur mon Espace Renault 2.0l Dci affichan

 

Quoi que dans les articles précédents les informations recueillies aient été documentées à partir des entretiens effectués de visu et in situ avec les différents intéressés, il fallait aller au bout de cette enquête. Le travail restait trop théorique, trop abstrait tant il était révélateur d’une belle ignorance. La fin de l’enquête ne pouvait être que la mise en pratique du dopage à l’eau comme ultime épreuve à passer pour valider (ou invalider) le processus de fonctionnement ainsi que l’équipement qui le requiert.

 

Moteur décalaminé et gain de puissance Le montage du système s’est effectué chez un garagiste rompu à l’exercice pour en avoir monter des milliers de la même marque. Sans être un expert en mécanique auto, assister au montage permet d’en apprécier la facilité, du moins pour les bons bricoleurs du weekend. Les accessoires ne sont pas légion: il compte un réservoir en inox, deux trois tuyaux en caoutchouc, un «réacteur» et une prise installée dans la tubulure d’admission d’air. Enfin fixé dans le respect des directives de montage fournies avec le pack ecofute.net sous blister (en vue de la diffusion en grande distribution vu qu’il est homologué en Europe), le dernier geste est de remplir le réservoir (appelé également bulleur) d’environ 700 ml d’eau distillée. Contact… quelques secondes seulement après le démarrage du moteur de l’Espace, l’eau se met à faire de fines bulles. C’est le signe que le système, en apparence d’une simplicité confondante, fonctionne parfaitement. Voilà qui semble bien parti. Il restait à tester l’efficacité du dopage à l’eau sur le terrain qu’il est censé conquérir.

 

Chute de la consommation Les kilomètres défilent sous les roues de l’Espace sans qu’un changement ne se ressente. 100, 200, 300 kilomètres, une lueur de changement se manifeste doucement dans les grandes descentes autoroutières. Le moteur gagne du couple, c’est manifeste. Au fil des kilomètres le système décalamine le moteur. Après 6 heures de route, l’effet du dopage à l’eau se fait sentir: pour une même puissance antécédente lue au compte-tours, le pied droit cherche un nouveau point d’ancrage en soulageant la pédale d’accélérateur. Les reprises deviennent plus franches sans être brutales. Le gain de couple se mesure à cette observation. Pour ce qui est d’une baisse de la consommation de carburant, lors de ce premier test de 750 kilomètres, rien de bien concluant. Un coup d’œil sur le réservoir d’eau indique en revanche une consommation concordante à ce que le fabricant m’a annoncé. 2500 km plus loin: le moteur complètement décalaminé a retrouvé une vitalité qu’il faut prendre en compte (puissance boostée). Quant à la consommation de carburant, c’est encore une autre bonne surprise puisque de 9 litres en moyenne elle est descendue à 7,5 l /7,6 l dans les mêmes conditions de conduite qu’auparavant. Gain réel total sur un plein de gasoil: 20% soit un peu plus de 200 km. Bluffant, oui, probant tout autant.